//
vous lisez...
Savoir?

Le sujet humain parle

Nous le savons et point besoin de savoir lire et écrire pour parler.

Les mots se suivent, s’associant et s’articulant les uns avec les autres, nous nous exprimons en direction d’un humain auquel on s’adresse pour lui signifier quelque chose.

A-t-il compris ce que nous voulions dire ou n’entend-il que ce qu’il peut être à même de saisir l’espace de ce moment d’échange, de là où il en est de son histoire et du sens qu’elle prend pour lui?

Malentendu, ce n’est peut-être que cela la communication. Parce qu’on ne comprend pas toujours exactement ce que nous dit l’autre, « je sais aussi que je ne suis pas tout à fait compris. »

Et c’est peut-être tant mieux. Comprendre, tout comprendre, ne relèverait-il pas de la folie? Si je comprenais tout, quel besoin d’apprendre, de chercher à savoir, de désirer finalement l’inconnu. C’est à une passion dont nous devons nous adonner, la passion de l’ignorance, du manque à savoir sur le monde et sur son être même.

Je sais oui, mais sans savoir le savoir que je sais.

À propos de Thierry GALEAU

Psychologue Clinicien / Psychothérapeute

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :